Patrimoine & terroir : Patrimoine architectural

Total : 9 (1-9)

Fief aux oiseaux

Le château ferme, garni de tourelles, est un ensemble en moellons de grès et pierre bleue.
On y accède par un magnifique portail en plein cintre. Contre le pignon droit s’élève une chapelle sur cave dont la toiture est surmontée d’un clocheton carré, coiffé d’une flèche octogonale et d’une grande croix à girouette. Il fut bâti par Henri de Martini à la fin du 17ième siècle.
Le château était appelé « fief aux oiseaux » car c’est de lui que relevait, au Moyen Age, la garde des oiseaux de proie destinés à la grande vénerie des forêts royales et domaniales, ainsi que la gruerie dans la Terre et le Comté de Durbuy.
Le château est privé et ne se visite pas.

  • adresse 6997 Erpigny

Home Philippin

Le home Philippin est un hospice fondé en 1869 par Mademoiselle Caroline Philippin.

Le bâtiment originel est englobé dans des constructions réalisées en 1885 et au 20ième siècle. Il porte un toit à croupettes surmonté de deux girouettes dont l’une porte les initiales de Caroline Philippin.

  • adresse 6997 Amonines

La glacière de Fisenne

La glacière de Fisenne : hormis les glacières de châteaux (soit 85% des glacières à glace naturelle de Wallonie), les glacières à usage domestique étaient apparues dès la fin du 17ième siècle.

La glacière de Fisenne fut construite vers 1910 par la laiterie de Soy. Elle fut dressée en pierre : seule la voûte est en brique. L’isolation était maintenue grâce à trois portes successives et à un épais duvet de 80 cm de sciure.
Elle fut construite juste à côté du bief du moulin où l’on puisait les glaçons en hiver.
En été, la laiterie y entreposait les crèmes pour les refroidir. La glacière a été aménagée en abri adapté pour les chauve-souris.

  • adresse 6997 Fisenne

Le Château de Blier

Le château, dans ses parties non restaurées, peut remonter au 16ième siècle, comme l’attestent certains fragments de sculptures.
Il subit de notables transformations au 19ième et l’ensemble fut considérablement amplifié au début du 20ième siècle par la famille Wilmart.
La tour principale porte le blason de la famille de Blier avec la devise « virtute et fortuna ».
Le château est composé de bâtiments agricoles qui comportent l’ancienne habitation seigneuriale flanquée de deux tours, l’une ronde, l’autre carrée.
La cour est fermée par un porche d’entrée surmonté des armes et de la devise de la famille de Blier.
Au fond de la cour, un second château a été construit dans la 2ième moitié du 19ième siècle. 
Actuellement le château est transformé en hôtel-restaurant et la ferme reste exploitée par un agriculteur.

  • adresse 6997 Blier

Le Château de Fisenne

Le noyau primitif du remarquable château de Fisenne est le haut donjon de plan carré, aux murailles épaisses de 1,20 en moellons de calcaire et de grès qui occupe une position dominante au milieu du complexe.
L’angle nord-ouest fut reconstruit sur les 2/3 de sa hauteur tandis que vers l’est et le sud, de grandes baies y furent aménagées dans le courant du 19ième siècle.
Le château actuel date de la première moitié du 17ième siècle et fut remanié au 19ième siècle et en 1936.
L’ensemble fut probablement agrandi par Jean de Fisenne et son épouse Anne d’Ochain.
L’enceinte est constituée par les bâtiments de la ferme qui remontent aussi à cette période mais qui ont été remaniés à une époque récente. Cet ensemble est construit dans les mêmes matériaux que le logis principal.
Deux vastes granges, garnies d’élégantes échauguettes d’angle (poste de garde) bordent la cour avec symétrie.
Le donjon, le logis et les échauguettes sont classés.
Le château est privé et ne se visite pas. 

  • adresse Fisenne

Le Château ferme de Fanzel

Quadrilatère en moellons de grès et schiste, le château ferme est formé d’un logis traditionnel et d’anciennes dépendances comprenant jadis étables, granges, bergeries et communs, actuellement transformées ou reconstruites.
Il ne s’agissait pas d’une place fortifiée mais d’un château construit par les moines de Stavelot.
On venait y payer la dîme.
Le logis, particulièrement remarquable, date du début du 18ième siècle. L’habitation est privée et ne se visite pas.

  • adresse Fanzel

Le château-ferme de Soy

Le château-ferme est une construction en briques et pierre bleue sur une base du 18ième siècle, avec logis gothique du 16ième siècle en calcaire.
A en juger par les fenêtres originelles, malheureusement disparues lors de la restauration, le premier château devait remonter au 12ième siècle.
On peut encore voir la prison située dans la partie nord des bâtiments, au-dessus d’une voûte avec porte cochère qui sert d’entrée dans la cour.
Au-dessus de cette voûte se trouve une pierre avec armoiries de F.A. de Cassal portant la date de 1717 (F.A. Cassal fut prévôt et grand écuyer de Durbuy, seigneur de Soy et mourut en 1719).
Le château était le siège d’une haute Cour de Justice.
Le château est privé et ne se visite pas.

  • adresse Soy

Le Moulin Hesbois

Le Moulin Hesbois : situé en contrebas de la route reliant Pont d’Erezée à Eveux, sa présence est déjà attestée en 1314. Sa construction serait liée aux seigneurs de Durbuy. C’est seulement
En 1796 que le duc d’Ursel de Durbuy l’aurait revendu. Il deviendra la propriété de la famille Hesbois en 1921.
Une de ses particularités est la longueur du bief. La roue à aube a mètres de diamètre et comporte 48 augets. Elle était primitivement en bois mais fut remplacée en 1938 par une roue en fer qui fonctionne toujours.
La machinerie est abritée par une construction qui date de la première moitié du 18ième siècle largement restaurée.

Visite sur réservation pour les groupes

  • adresse 6997 Fisenne

Place d'Erezée

Sur la place du capitaine Garnir, un bel espace arboré abrite un kiosque pittoresque en grès et en bois (du 20ième siècle) ainsi qu’une belle pompe en fonte à décor végétal, couronnée d’un vase et munie d’une vasque en forme de coquille, datée du 19ième siècle.

  • adresse Erezée